La pose des filles sur les photos


Les japonaises sont des poseuses. Elles adorent prendre ou être prises en photo et citent sans relâche les postures obligées du vocabulaire des poses kawai et mignonnes dont regorge le répertoire de la féminité japonaise.

Les yeux d’abord, légèrement écarquillés comme il se doit, forcément maquillés avec les traits noirs soulignés et  les cils épais empesé par le mascara. Le regard est fait charmeur et sensuel : il appelle.  Parfois, elles ferment un œil en signe de complicité. Parfois, elles lèvent les yeux en l’air et à gauche pour se donner un air faussement distrait et détaché.
La tête peut être légèrement penchée pour un rendu mutin et coquin qui rend les hommes fous. Le visage est maquillé, blanc, les pommettes rosées et les lèvres brillantes. Plus le sourire éclairant le visage est enfantin et ingénu, plus la photo est réussi. En guise de variante, elles pincent et retroussent légèrement les lèvres pour se donner un air de poupée immature, légèrement désinvolte. Le tableau sera parfois complété par une main droite brandissant un V de la victoire décidé. 
Les puri kura, de l’anglais pellicula, sont des photomatons ultra perfectionnés qui offrent une myriade d’options pour décorer les photos. Les japonaises y vont entre amies. Après la prise, elles s’ébaubissent elles-mêmes à décorer leur portrait grâce à des écrans tactiles qui permettent toutes les folies. Elles modifient leurs yeux, la forme et la couleur, elles changent l’arrière plan, y ajoutent des motifs, gâteau, arcs en ciels et autres, et inscrivent au stylet une tonne de message phatiques.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire